e-affacturage.fr  
     
 
e-affacturage   Contact   Etude d'affacturage   Etude d'assurance-crédit  Articles de presse   
  VOS BESOINS
  D'AFFACTURAGE

affacturage Création d'entreprise
affacturage Affacturage TPE
affacturage Affacturage PME
affacturage Affacturage grand compte

affacturage Lignes de financement < 100 K€

   ACTUALITES DE
  L'AFFACTURAGE

affacturage Avis e-affacturage
affacturage Témoignages
affacturage Sociétés d'affacturage
affacturage Forum de l'affacturage
affacturage Idées reçues sur l'affacturage
affacturage Dépêches e-affacturage
affacturage Statistiques et affacturage

 
   AFFACTURAGE
   PRATIQUE

affacturage Modalités de mise en place de l'affacturage
affacturage Vidéos d'e-affacturage
affacturage Ecriture comptable  d'affacturage
affacturage Exemples de coût d'affacturage
affacturage Le contrat d'affacturage
affacturage Lexique de l'affacturage

   SOLUTIONS
   D'AFFACTURAGE

affacturage Affacturage : comparatif
affacturage Factoring : comparatif
affacturage Affacturage classique
affacturage Affacturage au forfait
affacturage Affacturage export
affacturage Affacturage import
affacturage Affacturage confidentiel
affacturage Affacturage non géré
affacturage Affacturage géré
affacturage Affacturage des achats
affacturage Affacturage de balance
affacturage Reverse factoring
affacturage Financement entreprise

 
 

 

Les avis d'e-affacturage

Analyse du marché de l'affacturage


_____________________________________

L’ASF remet régulièrement à jour les chiffres de l’activité du marché de l’affacturage et les communique auprès des professionnels et sur son site.

Ces chiffres permettent de suivre par trimestre l’évolution de ce marché qui a connu des périodes de fortes croissances et aussi dernièrement un recul d’activité significatif.

Les chiffres avancés pour la réalisation des statistiques doivent être revus et précisés car ils ne correspondent pas exactement à la réalité. Ce sont les chiffres fournis par l’ASF après retraitement.

 

Calcul de l’ASF sur des chiffres retraités

L’ASF calcule en effet ses rapports d’une période à une autre en réactualisant les chiffres de la période précédente. La mention explicative (en bas de page et en petit) indique « les chiffres concernant 2007 sont exprimés sur la base des sociétés adhérentes au 1er janvier 2008 ».

Cette mention indique donc que les chiffres de l’année 2007 ne correspondent pas au total des créances prises en charge en affacturage au cours de l’année 2007, mais au montant des créances prises en charge en 2007 pour les sociétés encore adhérentes au 1er janvier 2008.

Ce qui revient à exclure du calcul toutes les créances prises en charge en 2007 mais dont les sociétés adhérentes ont résilié leurs contrats avant le 1er janvier 2008.

 

Un calcul qui modifie les statistiques du marché de l'affacturage

Ce principe de calcul semble fausser la croissance ou la décroissance du marché de l’affacturage en France. En effet, il ne viendrait à l’esprit de personne de calculer le chiffre d’affaires d’une entreprise en ne retenant pour l’année N que le CA réalisé avec les clients toujours actifs en N+1 ou au 1er janvier N+1 !

C’est pourtant le mode de calcul de l’ASF qui après retraitement fait apparaitre des pourcentages différents de ceux du marché réel calculés avec les chiffres réels de chaque année sans retranchement à posteriori.

 

Les chiffres réels du marché de l'affacturage pour 2008

Les différences de calcul sont les suivantes. Pour l’année 2008, la croissance du marché de l’affacturage par rapport à l’année 2007 est de +10.22% et non de +14.4% comme indiqué par l’ASF. Les chiffres pris pour ce calcul sont ceux de l’ASF mais avant retraitement.

En 2007, c’est 121.66 milliards d’euros de créances remises en affacturage et en 2008, c’est 134.10 milliards d’euros de créances. La croissance est donc bien de +10.22%.

Au lieu de prendre 121.66 milliards d’euros de créances pour 2007, l’ASF retient pour son calcul le chiffre de 117.27 milliards d’euros de créances et obtient alors une croissance de 14.4%.

Mais le chiffre de 117.27 milliards d’euros n’est pas le montant total des créances remises en affacturage en 2007, mais le montant total des créances remises en 2007 pour les entreprises toujours adhérentes auprès d’un factor au 1er janvier 2008.

 

Le calcul réel du marché de l'affacturage pour le premier semestre 2009

Suivant le même raisonnement on obtient des chiffres différents pour l’année 2009. Pour le premier semestre 2009 par rapport au premier semestre 2008, la baisse du marché est de -10.34% et non de -6.4%.

Il faut prendre comme base de calcul du premier semestre 66.7 milliards d’euros et non pas 63.8 milliards d’euros comme le fait l’ASF en indiquant en bas de page, « les chiffres concernant 2008 sont exprimés sur la base des sociétés adhérentes au 1er juillet 2009».

Avec une baisse de 66.7 milliards de créances à 59.8 milliards de créances sur cette période, soit une diminution de 6.9 milliards, on obtient bien une baisse de -10.34%.

Retrancher le chiffre d’affaires remis aux sociétés d’affacturage au premier semestre 2008 par les sociétés qui ont résilié leur contrat d’affacturage avant le 1er juillet 2009 revient à retrancher 2.9 milliards d’euros de chiffres d’affaires cédés en affacturage, soit plus de 4%.

 

  Des résultats bien différents selon le calcul

Modifier à la baisse la base de calcul de l’année précédente permet d’amplifier à la hausse une croissance et de limiter, par voie de conséquence, à la baisse un recul d’activité.

En conclusion, d’après nos calculs, le marché de l’affacturage n’a pas crut de +14.4% en 2008 mais de seulement +10.22% et au premier semestre 2009, il n’a pas baissé de -6.4% mais de -10.34%. C’est tout de même une différence de taille.

Source :
Rapport de l'ASF sur le marché de l'affacturage, 22/09/2009

marché affacturage

Actualités du marché
de l'affacturage

Rédaction e-affacturage, Olivier Burdeyron
19 octobre 2009

 

Lire les autres avis d'e-affacturage