e-affacturage.fr  
     
 
e-affacturage   Contact   Etude d'affacturage   Etude d'assurance-crédit  Articles de presse   
  VOS BESOINS
  D'AFFACTURAGE

affacturage Création d'entreprise
affacturage Affacturage TPE
affacturage Affacturage PME
affacturage Affacturage grand compte

affacturage Lignes de financement < 100 K€

   ACTUALITES DE
  L'AFFACTURAGE

affacturage Avis e-affacturage
affacturage Témoignages
affacturage Sociétés d'affacturage
affacturage Forum de l'affacturage
affacturage Idées reçues sur l'affacturage
affacturage Dépêches e-affacturage
affacturage Statistiques et affacturage

 
   AFFACTURAGE
   PRATIQUE

affacturage Modalités de mise en place de l'affacturage
affacturage Vidéos d'e-affacturage
affacturage Ecriture comptable  d'affacturage
affacturage Exemples de coût d'affacturage
affacturage Le contrat d'affacturage
affacturage Lexique de l'affacturage

   SOLUTIONS
   D'AFFACTURAGE

affacturage Affacturage : comparatif
affacturage Factoring : comparatif
affacturage Affacturage classique
affacturage Affacturage au forfait
affacturage Affacturage export
affacturage Affacturage import
affacturage Affacturage confidentiel
affacturage Affacturage non géré
affacturage Affacturage géré
affacturage Affacturage des achats
affacturage Affacturage de balance
affacturage Reverse factoring
affacturage Financement entreprise

 


Les avis d'e-affacturage 

L'assurance-crédit

       

_____________________________________

 

Dans le cadre d’un contrat d’affacturage, outre le financement et l’encaissement des créances clients, il y a la garantie des créances via un contrat d’assurance crédit.

Ce contrat d’assurance crédit peut être inclus dans le contrat d’affacturage, on parlera alors d’affacturage classique ou full factoring.

Mais ce contrat peut également être extérieur au contrat d’affacturage. Il peut déjà avoir été mis en place dans l’entreprise avant la mise en place de l’affacturage, mais il peut aussi avoir été décidé de le mettre en place indépendamment de l’affacturage pour des raisons particulières liées à la typologie des clients ou des zones de vente.

Qu’il soit interne ou externe l’assurance crédit va revêtir les différents aspects suivants :

 

 

La garantie des créances clients
La surveillances des clients
L'indemnisation des impayés
La quotité d'indemnisation
Le délai d'indemnisation
Le recouvrement de créance
L'information sur les clients
Les sources d'information
Le chiffre d'affaire assurable
L'arbitrage

L'assurance credit export
Le risque commercial et risque politique
Les clients dénommés et non-dénommés
La limite de décaissement
Les encours clients
L'insolvabilité du client
Le litige commercial
Le coût de l'assurance crédit
La prorogation
La délégation de garantie
 
 

 

La garantie des créances clients

L’aspect le plus connu de l’assurance crédit des entreprises, c’est la garantie des clients, la garantie des créances commerciales. C’est la raison principale pour laquelle les entreprises souscrivent un contrat d’assurance crédit.

La garantie va préserver l’entreprise contre les éventuels impayés en indemnisant, sur la base d’un accord de garantie préalable, le montant impayé à hauteur d’un pourcentage qui peut varier selon les contrats mais qui va se situer généralement entre 60% et 90% de la créance impayée. Certains contrats peuvent prévoir une indemnisation à 95% et 100%, mais sous certaines conditions.

 

La surveillance des clients

Une fois l’accord de garantie donné sur un client, ce client va être placé sous surveillance active de l’assureur crédit. Si des changements devaient survenir dans la santé financière de ce client et dans sa pratique de règlement de ses fournisseurs, l’assureur peut modifier la garantie accordée.

La garantie peut être réduite voire supprimée, pour ces deux cas l’assureur crédit est tenu d’en informer l’entreprise qui a souscrit le contrat d’assurance. L’assuré est informé par fax et par courrier de confirmation.

 

L’indemnisation des impayés

En cas d’impayé, et à la condition que la créance client ait bien été garantie, l’assureur crédit va indemniser l’entreprise assurée. Le montant de l’indemnisation va varier en fonction du montant de la garantie accordée sur le client, ce montant peut être complet c'est-à-dire correspondre au montant de la créance, comme il peut être partiel si l’encours garanti est en-dessous du montant de la créance.

 

La quotité d’indemnisation

Le montant de l’indemnisation va varier suivant les montants des encours assurés et suivant si les clients sont dénommés ou non dénommés.

Pour les clients non dénommés, c'est-à-dire non dénommés auprès de l’assureur crédit, le montant de l’indemnisation se monte à 70% du montant HT de l’impayé ou à 60% du montant TTC.

Pour les clients dénommés, c'est-à-dire identifiés par l’assureur crédit, l’indemnisation se monte à 90% de la créance HT ou à 75% de la créance TTC. Suivant les assureurs crédit les contrats sont en chiffre d’affaires HT ou TTC.

 

Le délai d’indemnisation

Le délai de l’indemnisation va varier suivant les types de contrat, suivant le montant de l’encours et suivant la nature de l’impayé. Des assureurs crédit vont indemniser plus rapidement que d’autres à type d’impayé égal, c’est un point à regarder dans l’offre d’assurance crédit.

Pour les petits montants (seuil à fixer), l’indemnisation peut intervenir dans le mois qui suit la demande d’indemnisation. Pour les montants plus important en non-dénommé le délai d’indemnisation est généralement de trois mois et en client dénommé, le délai est le plus souvent de cinq mois.

 

Le recouvrement des créances

Le recouvrement des créances se fait sur les créances garanties comme pour les créances non garanties. Si les créances sont garanties et donc indemnisables, l’assureur crédit va procéder au recouvrement pour son propre compte afin de récupérer la totalité de la créance, ou du moins le plus possible, de manière à compenser l’indemnisation décaissée à son assuré.

Si les créances ne sont pas garanties, le recouvrement peut être effectué par l’assureur crédit pour le compte de l’entreprise via un mandat de recouvrement. L’entreprise va bénéficier ainsi de toute l’expérience de recouvrement de l’assureur crédit.

 

L’information sur les clients

Un des atouts majeurs du contrat d’assurance crédit est l’information qu’il va donner sur les clients et prospects. En fonction de cette information, l’entreprise pourra déterminer sa politique de délai de paiement, en accorder ou non et pour quelle durée. Pour les prospects c’est un éclairage qui peut précéder le premier contact commercial.

 

Les sources d’information

Les sources d’information sur lesquelles vont s’appuyer les assureurs pour donner un montant de garantie sont multiples et recoupées. Il y a les sources données par les sociétés de renseignement commercial, les sources données par les institutions légales (Greffe de Commerce, Bodacc, Fiben, …).

Il y a aussi les analyses des bilans pour les entreprises qui ont déjà un exercice social réalisé, les sources données par les organismes sociaux, les inscriptions de privilèges et fichage Banque de France, les renseignements bancaires, l’expérience de paiement auprès des fournisseurs.

Toutes ces informations sont recoupées au service arbitrage afin de déterminer le montant de garantie à accorder.

 

Le chiffre d’affaires assurable

Le chiffre d’affaires assurable est constitué du chiffre d’affaires réalisé sur des clients assurables. Les clients assurables sont tous les clients commerciaux à l’exclusion des particuliers, des collectivités publiques et de l’Etat. Les créances commerciales non assurables sont les acomptes, les paiements comptant, les paiements avant expédition.

Suivant les contrats les déclarations de chiffre d’affaires se font au mois, par trimestre ou annuellement. Le montant du chiffre d’affaires assurable est très important à fixer car c’est la base pour fixer la prime d’assurance.

 

L’arbitrage

Dans chaque compagnie d’assurance crédit le service d’arbitrage regroupe les arbitres en fonction des zones pays ou des secteurs métiers. Ainsi, des arbitres sont spécialisés sur la filière automobile ou viande par exemple, comme d’autres sont spécialisés sur l’Amérique Latine ou l’Asie.

Les arbitres donnent tous les jours leurs positions sur les entreprises qui leurs sont soumises, ils donnent une limite d’encours maximale pour chaque risque soumis. Ce sont eux qui déterminent la politique des risques des compagnies d’assurance, leurs positions se modifient en fonction de leurs appréciations des risques tout au long de la couverture client et de la position sur l’encours.

... Suite de l'article sur l'assurance crédit